Pourquoi j’ai choisi le bio, local et de saison.

Voilà quelques années maintenant que je suis passé au bio, local et français au maximum. C’est un choix qui m’est venu en voyant les tonnes de saloperies que contenaient les produits, tout simplement. Quand on se rend compte de certains ajouts ou de la manière dont les cultures sont travaillées on prend une peur bleue. Je fais attention à la provenance des produits même si je n’achète pas tout bio, je vais en magasin comme tout le monde mais je complète en Biocoop pour beaucoup de produits. Il faut l’avouer, la Biocoop, c’est parfait mais la bourse ne permet pas d’acheter un poulet à 19 euros même si j’ai diminué la consommation de viande au niveau du foyer. Consommé bio, local et Français c’est faire attention à son alimentation et à la richesse de notre pays.

Je ne suis pas encore parfaite mais je privilégie les légumes et fruits français et de saison, en grande surface et aussi dans les rayons bio mais je n’achète plus de fruits et légumes espagnols ou d’autres pays (bio ou pas), parfois c’est difficile car si je veux des tomates et qu’il n’y a pas de Française et bien je n’achète pas, simplement car les produits de conservation ajouter aux fruits et légumes ne sont pas franchement terribles et le transport n’est pas la meilleure manière de consommé,(sur les fruits et légumes je suis intransigeante, le reste je fais ce que je peux, trouver du quinoa Français accroche toi fort :)). Je sais qu’en supermarché les produits bio ne sont pas toujours issus de l’agriculture biologique française mais en Biocoop non plus 🙂 c’est souvent de l’union européenne, Espagne Italie … Mais c’est déjà ça. Le lait c’est toujours bio et des fermes des régions. Ce n’est pas super-facile au début il faut savoir jongler entre plusieurs rayons et magasins pour avoir du bio du français et du local mais c’est une habitude à prendre. Leclerc fait d’ailleurs pas mal de produits issus des fermes de régions et aussi bio.

Pour les pâtes, farine et légumes sec c’est Biocoop, grande surface bio ou en vrac. J’aime beaucoup la marque Ethiquable et Ensemble qui sont très raisonnables au niveau du prix. Pour la viande je fais attention à la provenance et je suis vraiment super-chiante comme avec les oeufs. Je prends Français élever en plein air et sans OGM. Souvent en boucherie aussi. Alors oui tout ça a un coup, c’est plus cher on ne va pas se leurrer mais je n’achète aucun produit industriel comme les lasagnes et tous les trucs surgeler tout prêt. Je prends des légumes par contre et pomme de terre, frites etc . Le poisson toujours en poissonnerie et jamais de poisson panné dans ma maison si ce n’est le frais que le poissonnier vend. Je tente au maximum de faire les gâteaux moi-même et j’ai la chance d’avoir des enfants qui préfèrent le salé au sucré.

En ce qui concerne les huiles essentielles c’est exclusivement en Biocoop où je prends la marque De Saint Hilaire ou Pranarom, parfois Florame. Je suis d’ailleurs en quête actuellement de changement au niveau des cosmétiques pour élargir ce côté-là de ma consommation qui pour le moment stagne encore trop dans les produits habituels même si je fais attention à respecter quelques règles de base type sans aluminium PEG et autre agent chimique. C’est une habitude de consommation qu’il faut prendre, changer n’est pas draconien quand on sait pourquoi on le fait.

C’est peu à peu que j’ai pris se tournant. J’ai changé progressivement et me suis habitué aux nouveaux produits qui correspondaient à notre alimentation et notre consommation et c’est devenu simple comme bonjour. Et puis ce que j’aime avant tout dans les Biocoop où rayon bio c’est que l’on trouve toujours des produits différents avec des aliments qu’on ne trouve pas forcément en rayon classic. Bien sur il y’a toujours du travail à faire mais j’ai déjà bien avancer 🙂 Bref je jongle un max pour tenter de consommé mieux et meilleurs pour notre santé.

Et chez vous comment vous consommez ?

Publicités

« La tendance » Slow life et simplicité de vie. Kezako exactement ? 

Ça se propage sur la toile, on parle beaucoup de slow life, de simplicité de vie mais qu’est-ce donc se charabia encore? Une nouvelle tendance, une lubie ? Non personnellement je ne vois pas ça comme une tendance mais comme un art de vivre, c’est d’ailleurs tout simplement ça. Si vous suivez un peu nos voisins nordique, chez eux c’est l’hygge (prononcé hygga) l’hygge est un mélange de bien-être, de chaleur humaine et de vie simple pour faire court, c’est un réel art de vivre et manière de penser différente qui fait son effet et ceux depuis des années.

Alors on oublie le cliché petite maison dans la prairie pour définir la simplicité de vie et la vision de l’escargot qui se traine pour le slow life. Bien que ce soit deux termes qui ne définissent pas la même chose ils sont assez complémentaires.

 

Slow Life . C’est ralentir, prendre le temps. Le temps de contempler sa vie et de la vivre. C’est se déconnecter du monde extérieur si épuisant et reprendre le cours de celle-ci plus zen et sereinement. C’est regarder la neige tomber et profiter du moment présent. C’est vivre sans se stresser, lâcher prise en somme. Décompresser sans culpabiliser, s’occuper de soi pour  être détendu et ainsi profité des petites choses simples qui vous rendent heureux.
Il faut arrêter de vivre à 100 à l’heure d’avoir envie de tout bouclé et de terminer une journée sur les rotules, à bout et complètement névrosé. En adoptant le slow Life on redécouvre le plaisir du plaisir et surtout de la détente et on profite de sa vie tranquillement. Une balade, une sortie au calme dans les bois avec les enfants, un moment de détente sur le sofa avec un livre et un thé … Toutes ses petites choses accumulées sans stress feront que votre vie sera Slow et bien plus harmonieuse.

Quant à la simplicité de vie et j’en vois beaucoup me dire « où lalala elle va nous ressortir Charles de sa maison au fond des champs » hop on s’arrête là, la simplicité de vie ne rime pas avec mormon hein, bien que leur style de vie soit tout à fait fascinant c’est juste réapprendre ou apprendre à évoluer dans un monde moins consommateur, se contenter de petites choses simples qui permettent de vivre sereinement et en harmonie. C’est revenir à l’essentiel, tu sais la vie la vraie, avant les réseaux sociaux la surconsommation et tout ce qui tourne autour d’internet. Alors oui il faut vivre avec son temps et on est bien content de trouver toutes ses ressources mais parfois reprendre les bonnes vieilles habitudes c’est si bon 😉 la simplicité de vie où volontaire s’est consommé autrement, ce n’est pas se priver où se frustrer mais choisir et remplacer certaine chose par d’autres qui apportent davantage.

simplicity

Alors non ce n’est pas une tendance c’est une vraie volonté de vie, c’est vouloir changer et évolué d’une manière différente pour prendre soin de nous et de notre santé mentale ^^ C’est réguler toutes ses choses virtuelles qui nous poussent toujours plus loin un peu trop loin parfois. C’est faire la trie du besoin et prendre la vie à sa source. Il n’est pas nécessaire de pousser la vision à l’excès mais il ne faut pas prendre ça comme une tendance qui s’évanouirait dans quelques mois mais comme une envie de vivre autrement pour soi et son avenir. C’est un chemin que chacun peut prendre et suivre à son rythme s’il le souhaite, en restant toujours conscient et respectueux de ses choix.

 

simplicité de vie

Stress, spasmophilie, angoisse et anxiété comment gérer ses maux naturellement.

On est tous déjà passé par une phase de stress d’angoisse ou d’anxiété parfois même par de la spasmophilie, souvent dû à des soucis, de la fatigue et ou un train de vie bien trop épuisant physiquement et psychiquement. Lorsque ceux-ci sont plutôt passagers et que tout rentre rapidement dans l’ordre ses symptômes restent simple à gérer et on s’en détache facilement. Mais il arrive que notre corps prenne une sorte d’habitude à ses fâcheuses complications et là cela devient bien plus difficile à atténuer.

vertigesmallTout d’abord il faut essayer d’identifier la cause de ce stress ou de cette angoisse et faire le vide. Les symptômes du stress de l’angoisse et de l’anxiété prennent plusieurs formes, nerfs à vif, palpitation cardiaque, douleurs et pic au niveau du sternum, parfois des crises d’angoisse assez violente qui se traduise par une impression de mourir, souffle coupé, spasme musculaire, sensation de pression dans la tête, de se sentir partir,tremblement, mains moites, fourmillement brûlure d’estomac et plein d’autres. Bien sûr il faut être sûr que  le stress ou l’angoisse soit à l’origine de tous ses symptômes avant toute chose.

Je suis personnellement une personne assez stresser et jusqu’à présent mon corps le supportait plutôt bien jusqu’au jour ou j’ai commencé à faire des crises d’angoisse et de la spasmophilie et là plus rien n’a été comme avant. J’ai alors pris le temps de comprendre pourquoi mon corps réagissait comme ça et je me suis fait très peur. J’ai mis beaucoup de temps à comprendre que c’était bien de ça qu’il s’agissait. Depuis, j’ai trouvé un moyen de les combattre lorsque celles-ci font surface. Alors je ne dis pas que je n’en ai plus mais qu’avec un peu de pratique et des petites choses naturelles j’arrive à les gérer sans trop paniquer et sans appeler les pompiers (car oui cela m’est déjà arrivé d’appeler le SAMU car je pensais faire une crise cardiaque et les pompiers eux-mêmes y ont cru aussi, j’avais tous les symptômes qui le faisaient penser). Bref j’ai donc cherché divers remèdes et j’ai surtout changé ma manière de vivre, je me suis bien remise en question.

 

  • Premièrement, la méditation. J’en parle souvent mais c’est vraiment une pratique qui permet de réguler son corps et son esprit. La méditation relaxe, détend enlève le stress et permet de repartir du bon pied. Méditer le matin pour commencer une journée sereine et le soir pour évacuer les tensions aide énormément, ce sont des moments où vous écoutez votre corps et apprenez à dégager les tensions et à gérer énormément votre subconscient. Lors de crises d’angoisse ou de spasmophilie la méditation permet de faire le vide et d’atténuer grandement l’angoisse et les symptômes de la spasmophilie.

(Quelques liens par ici )

 

  • Le yoga permet aussi de se ressourcer et d’apprendre à connaitre son corps en l’apprivoisant sereinement. 
  • Pensez à ralentir le café et toute source de caféine, thé etc . Passez au rooibos ou au décaféiné à certains moments de la journée, surtout le soir. Ralentir aussi le tabac qui est un excitant neurologique.
  • Il existe aussi la phytothérapie, une cure de griffonna et rhodiola durant un mois m’a permis de remettre un peu les pendules à l’heure. (N’hésitez pas à demander conseil à votre herboriste)

Lors d’une crise d’angoisse et ou spasmophilie il faut comprendre que c’est simplement votre corps qui se protège contre tout ce que vous emmagasiner, alors oui c’est dur de laisser les choses faire mais concrètement plus vous allez vous focaliser dessus plus la crise de spasmophilie et d’angoisse sera violente. Il faut se détendre  écouter un son doux, prendre un bain où vous mettre au calme et vous reposez. Si une personne est avec vous demandez lui si besoin de rester à vos cotés le temps que cela passe mais ce n’est pas forcement une bonne méthode à faire à chaque fois, il faut apprendre à gérer seul les crises pour ne pas développé un besoin continuel d’être accompagner au cas ou les angoisses se présenteraient.

Bien sur, plus vous vous focaliserez sur la crise et plus vous angoisserez, c’est un cercle vicieux. Oui je sais ce n’est pas simple de faire comme si de rien n’était mais il faut apprendre à contrôler ses sensations par de petites choses naturelles.

  • Cherchez aussi  du coté du manque de magnésium qui peut être la cause d’accentuation des symptômes. Une cure d’un mois de temps en temps peut changer le cours des choses car la fatigue due à cette carence peut effectivement augmenter les symptômes ou en créer certains.
  • Il faut aussi surtout revoir sa manière de vivre, apprendre à décompresser à ne plus se presser pour des choses futiles, prendre le temps et se détendre au maximum. Revoir sa manière de vivre c’est savoir se remettre en question voir les choses différemment. Un problème n’importe lequel à toujours une solution et vous inquiétez ne changera rien, prenez les événements comme il viennent pour le résoudre le plus simplement possible.

Vous vous levez tôt et avez une journée intense? Prenez le temps de vous reposer et couchez-vous de bonne heure, vous rattraperez le week-end les séries loupé, du moins le temps de vous remettre en forme 😉

 

  • Mangez sain et varier, une bonne alimentation aidera aussi votre corps à se sentir mieux.
  • Faire du sport et se recentrer sur soi et un bon moyen d’enlever le stress et de canalisé votre subconscient. 

Ce n’est pas simple, c’est un vrai travail qui demande parfois pas mal de temps avant de porter ses fruits mais qui permet réellement de calmer ou diminuer les crises.

Crée un espace de détente chez vous, même juste une simple couette et de gros oreillers moelleux sur votre canapé feront l’affaire. Il faut juste être à l’aise et prendre du plaisir à s’écrouler dedans pour lire un livre ou regarder une série. Prenez le temps d’aller au sauna ou hamam de temps en temps ou tout autre endroit qui vous détend. Les massages sont une bonne source de détente et chéri peut tout à fait s’en occuper.

 

Votre corps envoie un appel à l’aide et vous demande du repos psychique et physique, écouter le tout simplement et pas de panique, il ne peut rien vous arriver.

 

happiness-1866081_960_720

Réapprendre à se laisser vivre.

Déconnecter, débrancher, vivre tout simplement. C’est peut-être bête mais la société actuelle pousse les gens à vivre à cent à l’heure dans un monde 2.0, à croire que pour être heureux il faut être dans les diktats actuels.

Et si on essayait simplement de vivre sans rien de plus, de prendre soin de soi des siens, de profiter du moment présent sans se prendre la tête?

Out stress et angoisse, réorganisons nos priorités et nos envies. Prendre le temps de rester en pyjama sous la couette le dimanche, faire à manger à 13 h ou prendre son petit déjeuner. Place au laissé vivre et laissons nous aller au slow Life. Vivre indépendamment de ce que les gens font. Il n’est pas nécessaire de faire de grandes choses pour se sentir bien, au contraire.

wp-1484907105608.png

 

Une couette un film, un thé un tricot, peu importe tant que cela vous apporte du bonheur. Apprendre à découvrir ou à redécouvrir comment s’occupait nos parents nos grands-parents avant toute cette vie virtuelle dont nous sommes tous presque dépendant. Laissons le calme rentrer dans notre demeure n’en n’ayons pas peur, une bougie, le coin d’un feu, un livre et se laisser aller à penser agréablement.

Ce qui est absolument fou de dire de réapprendre tout ça puisque ce sont les bases de notre vie et que nous avons simplement appris à faire autrement, il faut surtout se détacher de ce monde quasi virtuel et faire au plus simple.

Out la mère parfaite, la femme parfaite, l’enfant parfait tout ça c’est comme le prince charmant, ça n’existe que dans les contes des fées. Relativisé et prendre conscience qu’il faut en profiter avant qu’il ne soit trop tard, avant qu’il y ait des regrets.

Une simple déduction de la vie, de celle que je suis devenue et malgré tous les soucis que la vie peu nous mettre sur notre chemin, il est essentiel de rester serein et bien dans ses baskets. L’important est de faire ce qui nous rend heureux ce qui nous apporte du réconfort et peu importe ce qu’on peut lire ou voir sur les réseaux sociaux ou autres cela nous renvoie souvent à de jolies photos qui ne sont qu’illusion et derrière ses jolies choses se cache souvent la désillusion.

istock-531466114

Je remarque beaucoup que les gens sont souvent frustrés de ces personnes qui étalent leur « vie parfaite » et leurs « soirées de rêves » sur les réseaux sociaux. Il faut avoir du recul face aux photos de famille digne d’un catalogue Ikea, réapprendre à ne pas se laisser avoir par tout ce qu’engendrent les réseaux actuels (même si c’est super agréable de voir autant de jolies choses) et revenir aux sources à ce que nous sommes pour être simplement bien. Savoir partager et profiter du plus simple et se laisser aller comme avant.

Prendre le temps de profiter de pas grand-chose, d’une balade, d’un moment de rire avec ses enfants, d’un câlin le matin même si tu risques d’arriver 5 min en retard. Réorganisé son intérieur pour qu’il soit le plus cosy possible et souhaiter y passer le plus de temps bref un nombre incalculable de petites choses qui ne coutent rien et qui embaume le coeur de joie.

Posé son téléphone et son ordi en rentrant du boulot pour se consacrer qu’à soi à sa famille. Et surtout prendre le temps de vivre la vie réelle pour laquelle nous sommes faits.

Namastè.

twinkly-lights

Ses petites chose là rien qu’à moi.

 Qu’il est bon d’avoir ses petites habitudes, ses petites envies de rien du tout, ses petites choses qui te remontent le moral, ses petites pensées qui te font rêver. Je suis comme ça moi j’aime les petites choses de la vie, sentir le vent frais sur mon visage un soir d’automne, respirer cette clémentine à peine éplucher et m’imaginer ma soirée en pleine journée à rentrer sous la couette devant une série en savourant mon thé, au calme une fois les enfants couché.  

large-6

Je pense souvent, parfois un peu trop, j’aime m’évader et m’imagine à faire ceci ou cela, je l’avoue j’aime un peu trop ça, c’est quelque chose qui me rassure me fait décompresser et me donne la pêche, surtout quand ma journée de boulot et interminable ^^

Et puis j’ai toujours ses petites habitudes qui ne me quittent pas, comme un réconfort journalier: le Starbucks du matin qui me motive pour mon fabuleux voyage dans les trains, me mettre dans un bain le soir en rentrant du boulot et flâner sur instagram, préparer de la soupe l’hiver et regarder des dessins animés. Écouter les oiseaux chantés alors que tout le monde dort et sentir l’odeur fraiche du matin.

En fait c’est ça la vie… C’est se faire kiffer de petits riens qui donne du courage s’est profité de chaque petit moment qui soulage et toujours positivé même quand rien ne va. C’est se dire que pour chaque problème il y a une solution et relativisée à chaque erreur ou échec, se dire qu’après la pluie vient le beau temps.

C’est ma philosophie et c’est franchement mieux ainsi 😉 

 

large-7

 

My « simple life » cette simplicité volontaire.

Vivre simplement c’est un tout, enfin pour moi. Il n’y a pas de meilleurs ou de moins bonne façon de faire, il faut simplement choisir son point de départ et se laisser guider par de petites choses plus simples qui donnent à relativiser et à se crée son petit monde plus tranquille et plus en adéquation avec sa propre simplicité, la définition est assez vague selon les différentes personnes que nous sommes. On ne peut pas tous avoir une vie de simple de la même manière, de mon point de vue. C’est propre à chacun, à moins de rentrer dans un univers Amish, que je trouve d’ailleurs fascinant.

Ma simple life à moi se résume en beaucoup de points bien différents mais qui rejoint toujours le même sujet, la consommation.

J’ai pris conscience depuis quelques années que nous évoluons dans un monde de surconsommation auquel je n’avais pas envie d’appartenir, je ne suis pas matérialiste j’achète donc simplement les choses dont j’ai besoin pour le quotidien et je me pause déjà la question de son utilité à long terme pour me décider si oui ou non il aura sa place chez moi.

wp-1475573988717.jpg

Bien sûr je me fais plaisir et craque sur quelques petites choses 🙂 ce n’est pas parce que je souhaite une vie plus simple qu’il faut aussi me priver. Il faut savoir se faire plaisir mais dans la mesure du raisonnable. Avoir 4 ou 5 parfums, 10 paires de chaussures et 70 sacs à main ne me sert strictement à rien … J’ai choisi le minimaliste, je suis encore loin du vrai minimaliste mais je m’en approche.

La différence c’est que je choisis parfaitement mes vêtements et ceux de mes enfants même si je paye un peu plus cher quelques pièces je sais qu’elles serviront plus longtemps.
Je tente au maximum de consommé bio et local et minimise les achats compulsifs des magasins.

Je cuisine et achète très rarement voire jamais de plats cuisinés même si je l’avoue c’est assez pratique mais dégueulasse pour beaucoup 😉

Je me soigne naturellement et tente d’en faire autant pour mes enfants (et oui moins simple sur une bronchite infecter de laisser bébé sous tisane ^^ On n’a parfois pas le choix de ce côté-là ou du moins même si je prône le naturel je ne risquerai pas la vie de mes enfants sur ce point-là)

Je profite et fais profiter mes enfants de la nature, balade etc . Pas besoin de sortir dans des endroits payant pour avoir une belle journée. La nature nous offre tellement de belles choses. 

Je désencombre souvent ma maison, ne stock pas, garde le principal, j’avais d’ailleurs acheté le livre de KON MARIE et me suis rendu compte que la plupart de ses conseils je les mettais déjà en application.

Je réutilise, customise et fait souvent les brocantes, j’essaie au maximum de redonner une deuxième utilité aux objets.

Vivre simplement c’est pour moi c’est: Ne pas succomber aux effets de mode, à la consommation excessive et au pub en tous genres, je ne regarde d’ailleurs jamais la TV.

C’est profité de chose simple que l’on aime, mettre de coté tout cet univers connecté pour se recentrer sur sa famille et soit.

wp-1475573921551.jpg

wp-1475573888086.jpgC’est un travail et une vrais philosophie de vie mais ce n’est pas impossible si l’envie est là.

Et vous simple life or not ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Slow life: Mes méthodes pour être zen au quotidien.

snappa-1454775982

 

Je suis une nana qui vit à 100 à l’heure, je cours partout avec les enfants ainsi qu’au quotidien et je mets, comme beaucoup d’entre nous mon corps et mon mental à dure épreuve. Le problème c’est qu’à un moment donner celui-ci ne veut plus et me l’a bien fait comprendre ces dernières semaines. Burn out le médecin a dit … Eh bien il n’aura fait que passé car chez moi ça n’existe pas ou du moins je ne laisse pas ce genre de chose prendre le dessus sur ma vie et m’enfoncer sans réagir. Si j’ai pris quelques jours de repos pour soulager un peu tout ça j’ai aussi travaillé sur mon mental et sur mon physique avec quelques astuces que j’avais envie de partager avec vous, ce sont de petites choses simples mais qui aident vraiment à reprendre le dessus et à canaliser toutes sortes de petits tracas du quotidien qui quand ils s’accumulent peuvent être désastreux.

 

Depuis pas mal de temps je pratique la méditation, j’avais commencé il y a quelques années pour m’endormir plus facilement durant certaines périodes où je n’arrivais pas à trouver le sommeil, sous forme de relaxation guidée ou d’hypnose et cela fonctionnait très bien. Il faut prendre le temps de se relaxer de se retrouver avec son moi intérieur et ne songer qu’à l’instant présent. Ça permet d’évacuer beaucoup de tension et de se repositionner sur des bases saines et utiles.

Je pratique à l’heure actuelle la méditation guidée (ou pas) et Vipassana, selon mes envies, une à deux fois par jour, je prends des vidéos sur Youtube de personnes avec qui je me sens à l’aise autant avec les musiques choisies et la voix des intervenants. C’est très important pour moi d’être en adéquation avec eux car c’est aussi le son de la voix qui apaise.

wp-1475137626104.jpg

J’essaie aussi de prendre du temps pour moi un peu par si par là et j’aime chercher de nouvelles tisanes à base de plantes pour me relaxer devant la TV le soir 😉 Je me fais par exemple des infusions de feuilles d’oranger auquel je rajoute quelques gouttes d’eau de fleur d’oranger, c’est juste parfait pour trouver un bon sommeil après une petite séance de méditation. J’utilise aussi les huiles essentielles, type lavande vrai : une goutte sous l’oreiller ou en application locale (une goutte) sur l’intérieur des poignets (souvent avant de méditer). J’ajoute aussi à ça des compléments de Valériane et Aubépine en phytothérapie dans le style spasmine. (Si vous souhaitez essayer la phytothérapie et aromathérapie vous pouvez demandé conseille en Biocoop ou pharmacie;))

Je profite de belles et longues balades avec mes enfants en ne pensant à rien d’autre qu’à l’instant présent, je reprends le temps de ne m’occuper que d’eux et de renouer avec la nature. Posé son tel et l’oublier le temps d’un weekend, pareil pour la TV ou simplement partager avec elles un moment de détente un après midi allonger dans le canapé et pourquoi pas s’endormir. 

wp-1475137759445.jpg

Il n’y a pas de miracle il faut prendre soin de son corps et de son esprit pour être au mieux dans sa vie. À force de tirer sur la corde on finit par cumuler et craquer inévitablement. Je sais ce n’est pas simple c’est souvent un autre rythme à prendre et une autre manière de vivre. Il faut trouver le plus naturellement du monde la manière dont on peut se calmer, se canaliser et la méditation est un bon remède au stress et à l’anxiété. Elle permet de réguler sa vie de manière plus calme et d’être en accord avec soi-même. Il faut voir la vie autrement, profiter, laisser les choses inutiles de coté, prendre le temps de voir et de vivre la vie. Prendre le temps de s’arrêter pour contempler la nature, un arbre, ses couleurs… Et cela pour tout ce qui nous donne un attrait. 

Si vous souhaitez essayer de méditer, n’attaquez pas par 30 min de suite mais chercher d’abord l’endroit ou vous sentez le plus détendu, personnellement c’est toujours dans mon lit où canapé j’aime être allongée pour méditer, parfois assise mais c’est plus rare. Et commencer par 5 min une fois ou deux mêmes trois fois par jour dans le début, progressivement vous commencerez à apprécier de méditer et augmenterez le temps des méditations selon vos besoins. Les explications de certaines vidéos sont très bien faite et aide beaucoup.

(Je vous mets quelques lien en bas de l’article de vidéos avec lesquelles je pratique)

J’ai plusieurs ouvrages aussi qui dans l’esprit bouddhiste sont une réelle aide pour voir et apprécier la vie autrement. J’en parlerai peu être prochainement si cela vous dit .En ce moment je lis un livre que l’on m’a offert, les 4 accords Toltèques, ce livre il faut le lire, en parler n’est pas possible il offre une vision si juste de la vie, qu’a lui seul apaise considérablement l’esprit. Je vous le conseille fortement.

41alhviua3l-_sx298_bo1204203200_

 

 

Liens de vidéos que j’ai sélectionner pour moi, cliquer sur les méditations que vous avez envie de suivre:

 

 

Ma renaissance, suite et fin : 2 ans plus tard…

Deux ans, déjà… Voilà deux ans que j’ai été sleever! Le temps est passé si vite et je me revois à penser et à me demander comment je serai dans deux ans, comment j’allais affronter cette épreuve, ce chamboulement géant.

Deux ans après je suis là, épanouie et en pleine forme, moins 45 kg. Je peux le crier haut et fort j’ai gagné et ses saloperies de kilos ont enfin été battue et combattu ! Mon périple n’a pas été si dur, j’étais armé aux concessions à faire et m’y étais préparé, j’ai juste eu à m’adapter à certaines situations. Et oui malgré quelques petits aléas pas bien méchant, c’est et ça n’a été que du bonheur POUR CE GENRE D’OPÉRATION, je mentirai si je disais le contraire.

Oui ma vie alimentaire à changer, non je n’ai pas changé mes habitudes journalière côté sport, je suis une personne qui bouge énormément, je marche beaucoup et ne campe pas sur mon canapé, mais oui il faut que je me re-muscle un peu le ventre, ce soit mon objectif pour cette rentrée scolaire.

wp-1475054308651.jpg

 

 

wp-1475054156975.jpg

 

Je suis redevenu moi, la moi d’il y a 15 ans, mais je suis différente j’ai mon corps de maman, de femme à présent, mes formes ne sont plus de tous les mêmes, mon corps à malgré tout changer… Je ne vais pas te dire que j’en suis love mais il est beaucoup plus parfait ainsi.
J’ai eu une période où j’avais bien trop perdu, j’étais à 57 kg et je ne me trouvais trop maigre, à présent avec 3 kg de plus (le poids que je m’étais fixé) je suis ravis. Mon seul regret s’il faut en cité un, ma poitrine qui en plus d’avoir perdu au moins 5 tailles a bien morflé, l’allaitement n’a pas dû non plus aider …

Le reste je m’en accommode, je peux marcher courir, sauter, danser, je ne suis plus essoufflé, j’ai changé complètement ma manière de voir la nourriture bien que je me fasse toujours autant plaisir mais dans des quantités raisonnables.

Je reste toujours la Aurélie gourmande, j’aime la bonne bouffe et ça, rien ne pourra me faire changé sur ce point mais je sais me réguler et je sais lorsqu’il faut que je m’arrête, je pense que cette opération à été vraiment plus que bénéfique de ce côté-là pour moi.

Je mange de tout, mes quantités ont évolué, je mange comme une personne « normale », dans des quantités normales, pour exemple, une cuisse de poulet pas trop grosse avec trois cuillères de haricots ou deux trois pommes de terre et un petit morceau de fromage passe très bien. Je mange à ma faim.

wp-1475054131822.jpg

 

J’ai plaisir à aller au restaurant, je fais attention à ce que je prends mais je me fais plaisir. J’ai toujours quelques petits soucis avec se foutu lait entier sous toutes ses formes mais sinon ça va. Par contre j’ai tout de même besoin de me supplémenter une quinzaine de jours de temps en temps avec du berroca, il faut dire que je n’arrête jamais une minute …
Ce que je sais, c’est qu’il va falloir que je fasse quand même attention, chose que j’ai déjà  commencé à faire car mon parcours perte étant fini il ne faut pas que je reprenne, enfin j’ai quand même un peu de marge de coté 😉

wp-1475054145924.jpg

 

Toujours dispo sur ma boîte mail, si vous avez des questions, des doutes ou que vous veniez ou allez-vous faire opérer, n’hésiter pas à me contacter j’ai toujours une oreille attentive à vos demandes et fait de mon mieux pour vous aider si besoin. (Je ne me substitue pas à un avis médical attention)

lullyshare@outlook.fr

C’est toi la plus belle.

Voilà un petit moment que je n’avais pas fourré mon nez par ici, un peu (beaucoup) en burn out ses derniers temps, j’en avais aussi oublié le blog qui avait perdu son nom de domaine et ça me filait le cafard mais voilà l’automne s’est installé et il m’a redonné du baume au coeur avec l’aide de mes petites plantes et huiles essentielles 😉

Je crois que c’est un des articles que j’aime le plus écrire car oui chaque année je vous parle de cette saison, je vous rabâche que je l’aime d’amour et tout se bien qu’elle me procure. Je ne sais pas pourquoi, j’aime ses couleurs, cette petite brise qui caresse le visage, le soleil qui se couche plus tôt aussi mais ce que j’aime le plus c’est cet instant de tranquillité ou posé dans mon canapé je profite d’un bon livre à la lueur d’une bougie ou d’une lumière tamisée en buvant un bon thé à la cannelle tout en diffusant une huile essentielle d’orange douce.

wp-1475049894433.jpg

Cette saison me rend nostalgique et me calme, ses feuilles qui tombent, l’approche d’Halloween  de Noël et puis se sentir bien avec un pull tout doux qui laisse légèrement passer un peu de fraicheur. Se blottir sous la couette en regardant NCIS ou ses séries à la con…

 

J’adore cette saison pour les balades le soir après l’école, juste avant d’aller manger et le weekend pour aller cueillir des pommes au verger et faire de la compote ou une bonne tarte.

Je ne sais pas pour vous mais elle à une atmosphère bien spécial cette saison, elle plonge dans une certaine sérénité, elle donne envie de chaleur, de bien être, de bonne odeur d’épices ,de bisous d’enfant et de filer sous une couette.

wp-1475052290916.png

 

Et puis c’est un peu comme à l’approche de l’hiver, où l’on retrouve son foyer un peu plus longtemps que durant les beaux jours, où l’on aime être au contact des siens et en profiter encore et toujours. J’aime cette saison pour tout ça et pour le renouveau qu’elle apporte. Et oui c’est bien elle la plus belle (à mes yeux).

XOXO et passer un bel automne.

wp-1475050411559.jpg

Mes essentiels Zara kids pour la rentrée.

 

Hello mes bichons ! Et oui c’est la rentrée, fini les vacances les grass’ mats et les journées qui ne se terminent plus, on se réorganise ici et j’avoue que ce n’est pas facile, et j’ai encore moins le temps de faire les magasins, alors je fouine en ligne encore et toujours…

Je reste sur des basics pour l’école et je vous ai faits une petite sélection de ce que ma mini aura au fond du placard pour cette saison qui débute.
Cette année je suis un peu à la bourre mais quand je compare avec les années précédentes je me rend compte qu’acheté trop tôt ne sert à rien et que les collections ne sont pas encore toute a fait sorti 😉 j’ai donc été patiente cette année et j’ai eu raison puisque j’ai trouvé entièrement ce que je voulais chez Zara 😉PicMonkey Collage